Pop-Rock.com



Belle and Sebastian : "The life pursuit"
Le contrat de constance

samedi 25 février 2006, par Boris Ryczek

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Ratatat : "LP3"
Kante : "Kante plays Rythmus Berlin"
Art Brut : "It’s a bit complicated"
Idlewild : "Make another world"
The Peppermints : "Jesus Chryst"
Comets on Fire : "Blue cathedral"
Spleen United : "Neanderthal"
Dionysos : "La mécanique du coeur"
Coldplay : "A rush of blood to the head"
Death In Vegas : "Satan’s Circus"


Chaque nouvel album de Belle and Sebastian marque une forme particulière de retrouvailles, à la fois chaleureuse et secrètement décevante. Le plaisir que l’on ressent à retrouver cet univers musical famillier, et ses qualités indéniables, se teinte d’une frustration de n’y jamais trouver autre chose. The life pursuit est ainsi le digne successeur de Dear catastrophe waitress, qui était lui-même la suite logique de Fold your hands child, you walk like a peasant. Stuart Murdoch préfère en effet l’examen minutieux de ses propres obsessions à la recherche d’expériences inédites.

Mon premier est une photo avec un filtre coloré, qui semble dater de 1966. Mon deuxième est un bouquet de mélodies que Burt Bacharach aurait pu imaginer en 1964. Mon troisième est un son folk-rock résolument plus moderne, qui évoque au moins 1967, voire 1968. Mon quatrième est un petit ingrédient épicé : des paroles sur le péché et la rédemption sorties d’un esprit complètement allumé. Mon tout, vous l’avez compris, est un album de Belle and Sebastian. On les accusera de ce qu’on veut, sauf de déroger à leurs principes.

Que dire de plus ? The life pursuit est un très bon album, comme tous les précédents, et il leur ressemble en tous points, malgré les changements de producteur et de personnel musical (Isobel Campbell est définitivement partie, Tony Hoffner succède à Trevor Horn...). Encore une fois, les meilleurs titres sont ceux chantés par Murdoch. Malgré son thème éculé (la rock-star malheureuse en amour), Dress up in you s’impose comme un digne successeur de The state I am in ou Fox in the snow, une de ces ballades douces-amères aux mélodies parfaites dont le groupe possède la science. Sukie in the graveyard, chanson folk maligne soutenue par un orgue étrangement daté, dresse un de ces portraits qu’on apprécie : celui d’une étudiante en art, avec ses problèmes d’argent et de famille, ses relations tordues avec les garçons et ses promenades dans le cimetière. Dans leur registre, Act of the apostle I & II sont une grande réussite : tranches de vie de deux autres étudiants, ces morceaux raffinent à l’extrême sur le thème du monde sans Dieu, dessinant un paysage d’ennui invincible, face auquel toute réussite paraît misérable. Se faisant, le refrain un peu cliché (« If I could make sense of it all ») gagne une véritable force, et la deuxième partie s’impose comme l’apogée du disque.

Encore une fois, l’album comporte aussi des petites choses mineures qu’on réécoute avec un plaisir étonné : White collar boy et The blues are still blue, deux tentatives de boogie-glam à la T-Rex qui montrent que les membres de Belle and Sebastian possèdent aussi des albums des années 70 ; ou We are the sleepyheads, évocation de deux paumés qui passent leurs soirées à boire du thé et du gin en lisant Luc et Jean. Sur ce dernier morceau, on appréciera le solo à l’ancienne de la guitare électrique ou les lignes vocales en canon très beatlemaniaques.

Tout ceci est très intelligent, témoigne d’un sens sûr de l’orfévrerie musicale et d’un univers solide. Mais, c’est là où le bât blesse : l’univers de Belle And Sebastian n’est-il pas trop solide ? A force de raconter les mêmes histoires d’étudiants perturbés qui cherchent le Saint Graal, Stuart Murdoch et ses copains ont fini par se créer une sorte de bulle complètement à l’écart du monde et de l’actualité rock. Si, en toute bonne foi, on distingue quelques évolutions par-ci par-là, elles n’en dessinent pas moins un parcours en vase clos. Chaque disque répond au précédent, mais continue dans la même voie, sans la moindre déviance, sans qu’on sente la moindre influence ou la moindre nouveauté peser dans l’écriture. C’est là le plus sûr moyen de bâtir une œuvre cohérente, et l’on trouvera certainement des inconditionnels de Belle and Sebastian dans quelques décennies. Mais pour l’heure, cet album ne brise pas le calme d’une carrière un tantinet trop prévisible.



Répondre à cet article

Boris Ryczek





Il y a 7 contribution(s) au forum.

Belle and Sebastian : "The life pursuit"
(1/3) 27 mai 2016
Belle and Sebastian : "The life pursuit"
(2/3) 28 février 2006, par Vince
Belle and Sebastian : "The life pursuit"
(3/3) 25 février 2006, par Zouzou




Belle and Sebastian : "The life pursuit"

27 mai 2016 [retour au début des forums]

I liked this from the moment I first heard it.Like other extended releases, I will make it sure not to miss this. - Bobby Price

[Répondre à ce message]

Belle and Sebastian : "The life pursuit"

28 février 2006, par Vince [retour au début des forums]

Il semble que le chroniqueur soit un analyste des paroles de chansons !
Perso j’aime beaucoup Belle et Sebastian et je peux vous dire que cet album est l’un de leur tous meilleurs et qu’il passe en boucle chez moi en compagnie du dernier des Strokes depuis quelque temps (comprenez que ces deux albums sont les meilleurs depuis qu’on est en 2006).
Certes, B&S utilise la meme recette de belle melodies calme et alors ? La plupart des groupes gardent le meme style et c’est justement leur style qui fait leur charme. Pourquoi devraient-ils changer ? Car dans ce cas la, Nirvana on peut les critiquer alors !

En ce qui concerne les paroles, je pense pas que ca soit primordial dans une chanson, ce qui compte c’est surtout la melodie sauf si on ecoute du Brassens ou du Brel par exemple ou les paroles font tout. Les Beatles n’auraient pas eu beaucoup de succes si on s’interessait tant aux paroles.
Alors de plus quand on est francais (ou belge !), on y comprends rien aux paroles alors on s’en fou d’autant plus. Par contre, c’est vrai qu’etre anglophone doit tout de meme changer la vision qu’on a des chansons.

Tout ca pour dire que ceux qui ne connaissent pas (ou peu) B&S, jettez vous sur cet album et ecoutez le avec attention. La qualite d’un album se mesure aussi par le nombre de bonnes chansons qu’il contient et celui-ci en contient beaucoup. Il ne ressemble pas a la plupart des albums ou on aime ecouter principalement que 2 ou 3 chansons. Non, la il y en a au moins 5 ou 6 d’extra !
Pour ceux qui connaissent B&S, jettez vous y aussi dessus !

[Répondre à ce message]

    Belle and Sebastian : "The life pursuit"

    31 août 2006, par Jefferson [retour au début des forums]


    Allons, allons, mais si les paroles sont importantes... On peux naturellement aimer une chanson sans en comprendre un traitre mot, mais la plupart du temps les paroles apporte un complément d’émotion rajoutant de la force à la musique.
    Bon, c’est plus compliqué pour le rap saoudien, mais... L’anglais me semble quand même être une langue assez universellement comprise et si on se fout des paroles, je conseille d’écouter Godspeed ! You Black Emperor ou Rachel ou d’autres groupes instrumentaux... Voire les borborygmes (2) sublimes de Sigur Ros.
    Complément s’info :
    borborygme

    n.m. (grec borborugmos)

    1 / bruit causé par le déplacement des gaz et liquides dans le tube digestif ; gargouillis.

    2 / parole incompréhensible, son que l’on ne peut identifier ( souvent au pluriel)

    [Répondre à ce message]

Belle and Sebastian : "The life pursuit"

25 février 2006, par Zouzou [retour au début des forums]

Etant en Ecosse, je n’arrête pas d’entendre parler de ce groupe. Le peu que j’en ai entendu est sympa bien que pas très excitant mais vu la qualité de l’actualité rock, je ne sais pas si c’est vraiment une mauvaise chose de s’en tenir à l’écart.

[Répondre à ce message]

    Belle and Sebastian : "The life pursuit"

    10 mars 2006, par Mellotronic [retour au début des forums]


    Concernant l’actu rock, lorgnez plustôt vers "Two gallants" et tout espoir reprend.
    Bien à vous,
    Mellotronic.

    [Répondre à ce message]

      Belle and Sebastian : "The life pursuit"

      21 mars 2006, par Vince [retour au début des forums]


      En ce qui conerne "Two Gallants", je les ais decouverte en premiere partie de "The Decemberists" en concert a la BOule Noire a Paris en novembre et je dis que c’est vraiment pas genial du tout... surtout a cote de The Decemberists qui sont exceptionnels.
      Cependant, notre cher NME l’a consacre album de la semaine quand leur album est sorti il y a peu. Faudrait peut-etre que je l’ecoute pour voir ce que ca vaut a cote du concert.

      [Répondre à ce message]