Pop-Rock.com



Black Label Society : "Hangover music vol. VI"
J’ai mal à mon whiskey...

samedi 19 juin 2004, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Ting Tings : "We started nothing"
Franz Ferdinand : "You could have it so much better"
The View : "Hats off to the buskers"
Paul McCartney : "Chaos and creation in the backyard"
Beirut : "The flying club cup"
Bruce Springsteen : "Working on a dream"
Nick Cave & The Bad Seeds : "Nocturama"
Stupeflip : "Stup Religion"
The Ark : "Prayer for the weekend"
Adele : "19"


Le célèbre guitariste d’Ozzy Osbourne livre enfin le cinquième album de son projet personnel, Black Label Society. Loin de se montrer aussi virulent et démonstratif qu’à l’accoutumée, Wylde explore ici son côté crépusculaire et dépressif. Comme quoi, on peut avoir l’apparence du fruit des amours contrariées d’un bûcheron Sibérien et d’un grizzly et disposer d’une sensibilité et d’une délicatesse insoupçonnées.

On connaissait le Black Label Society déchaîné et pétant le feu, voici à présent la facette la plus douce et la plus mélancolique du colossal guitariste, qui est ici crédité non seulement à la guitare et au chant, mais également aux quelques sections de piano et à la production. Zakk Wylde a délaissé sa mixture habituelle de metal surchauffé et de gros rock sudiste pour aborder des rivages plus paisibles. Hangover music est en effet intégralement constitué de balades, non pas romantiques mais plutôt empreintes de regrets et de douleur, avec en prime cette façon bien américaine d’exprimer le désarroi, qui laisse toujours imaginer un pistolero impassible en train de laisser couler sa souffrance et son dépit au fond d’un saloon enfumé. La similarité avec les moments les moins saturés des grands représentants de la scène de Seattle est parfois troublante. On songe particulièrement à Soundgarden, tant au niveau de l’atmosphère que de la voix, mais également à Alice In Chains. Wylde rend d’ailleurs hommage au défunt leader de ce dernier groupe avec la chanson Layne.

Pas de technique ébouriffante en vue au fil des plages ; Wylde a beau être un musicien de très haut niveau, il donne ici la primauté à des accords simples qui font mouche, tout en se laissant aller de temps à autre à un court solo tout en sobriété. Même les morceaux où l’obscurité se fait moins écrasante ne donnent pas lieu à des démonstrations de force. Plongé dans sa catalepsie musicale, Wylde n’hésite même pas, seul au piano, à accommoder à sa manière un mythe du calibre de A whiter shade of pale de Procol Harum. Et, aussi surprenant que cela puisse paraître, ce que ce morceau légendaire y perd en délicatesse aérienne est totalement compensé par la profonde tristesse que dégage cette reprise. La guitare rugit de temps à autre, mais ne s’emballe jamais. Pas besoin de s’énerver quand on a la gueule de bois. En parlant de levers difficiles, la prestation de Zakk Wylde se passe de tout commentaire. L’homme s’est forgé son grain à grandes rasades de malt ! Rauque et incertain, parfois à la limite de la rupture, le géant n’est pas vraiment ce qu’on appelle "une voix", même s’il ne nous propose jamais deux fois de suite la même interprétation. Mais cet organe limité est finalement parfaitement accordés à l’atmosphère glauque et cafardeuse des différents morceaux.

Malgré une durée peut-être légèrement excessive et quelques pistes dispensables, Hangover prouve brillamment que Wylde a bien plus d’un corde à son arc. Cet album risque fort de dérouter le metalleux de base ou quiconque s’attendrait à de la musique burnée. On n’aurait jamais supposé, vu le tempérament plein de bière et de fureur de l’intéressé, qu’il soit en mesure de nous procurer autre chose qu’une bonne giclée de riffs primaires, mais c’est pourtant bel et bien le cas.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 10 contribution(s) au forum.

> Black Label Society : "Hangover music vol. VI"
(1/2) 24 décembre 2004, par flo
> Black Label Society : "Hangover music vol. VI"
(2/2) 21 décembre 2004, par Manu




> Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

24 décembre 2004, par flo [retour au début des forums]

Juste une question pour marc Langlet : dans cette critique tu fais référence à un pistolero,aurais-tu à l’esprit Roland de Gilead,pistolero de son état,et héros du grand cycle La Tour Sombre ?

[Répondre à ce message]

    > Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

    24 décembre 2004, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Effectivement, c’est le premier qui me soit venu à l’esprit...

    [Répondre à ce message]

      > Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

      24 décembre 2004, par flo [retour au début des forums]


      AAAhhh ça me réchauffe le coeur de voir un adepte du pistolero !(Mais quelle culture tu as !!)D’après moi tu as fait là un grand compliment à cet album.Comment ne pas se laisser subjuguer par Roland ?Quelle réference,tu as là toute mon estime !

      [Répondre à ce message]

> Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

21 décembre 2004, par Manu [retour au début des forums]

Merci beaucoup pour cette critique. Je n’étais pas au courant que Black Label Society était une formation solo du grand bûcheron. Vous m’avez intéressé et j’ai l’intention d’acheter cet album, n’étant pas un grand fan du gros metal d’enfoiré mais plutot des peits chefs d’oeuvre comme "To live is to die", "Orion", "fade to black", "the unforgiven" etc de Metallica. Nous en reparlerons qd je l’aurais acheté...

[Répondre à ce message]

    > Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

    22 décembre 2004, par Manu [retour au début des forums]


    Voilà ça y est je suis allé acheté l’album. Ils m’ont volé à la Fnac ces enfoirés je l’ai payé 21€... Bref. Je l’ai pas regretté.

    Un album trés surprenant.

    Au niveau de la guitare... Bon, c’est du Zakk Wylde : grande virtuosité, que ce soit avec sa "Gibson Custom Zakk Wylde Signature Bullseye" ou avec une acoustique. Que ceux qui s’attendaient à un bûcheron énervé d’avoir trouvé un ours dans le lit de sa femme ravalent leur salive. Non, il ne porte pas une tronçonneuse mais bien une guitare, un objet de musique, d’art, et de magnifiques sensations.

    Et s’il n’y avait que la guitare ! Mais NON !!! Zakk Wylde est aussi bien à l’aise au piano, à un moment j’ai cru que c’était une compilation où ils avaient casé un bon classique d’Elton John (si Wylde savait ça...).

    Donc de belles mélodies piano, de belles prouesses guitare, batterie normale, basse bien mise en avant, et... et la voix ! PUUUUUUU .... TAIN ! Bluffant ! Je m’attendais pas à ça quoi ! Un mélange de Kurt Cobain et de Axl Rose en plus rauque, plus matûre, plus caverneux. Pas mal du tout.

    Un album que je n’aurais jamais acheté sans avoir lu cette critique. Merci qui ?!?!

    C’est sûr que si j’avais croisé cet album dans les bacs, en voyant la jaquette avec 2 têtes de morts et des flammes, j’aurais sorti un truc bidon du style "bah, encore un truc de bourins sataniques du dimanche"... ben me voilà bien ridicule en train de l’écouter en boucle.

    Black Label Society, éclectique, monstrueux, magique... du trés bon.

    [Répondre à ce message]

      > Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

      24 décembre 2004, par flo [retour au début des forums]


      Mais c’est mimi tout ça !Te voilà en train de t’émanciper musicalement !On procédera début janvier à un petit échange standard puisque apparament pour une fois t’as de la qalité en stock ;-)

      [Répondre à ce message]

        > Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

        26 décembre 2004, par Manu [retour au début des forums]


        Non mais regarde-moi cet enculé ! Ouais je carbure à "Bossanova", "Mellon Collie and th infinite sadness", "Adore" et Black Label Society... des choses qui peuvent ne pas te déplaire.

        [Répondre à ce message]

          > Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

          26 décembre 2004, par Flo [retour au début des forums]


          Depuis quand tu as Mellon Collie chez toi ???Petit enfoiré d’egoiste tu pouvais pas partager ces délices sonores avec moi ??Manu je croyais que tu m’aimais,commence pas à me faire douter !! ;-)Je suis très fier que tu carbures a Bossanova.Si Almqvist reste mon frontman préferé,Pixies se hisse au dessus de tout face à mon petit coeur !Enfin tu restes celui qui a le plus de gout musical parmis mon entourage sois en convaincu !Tu es un des rares à t’être hissé au dessus de cette mélasse punk-fashion.

          [Répondre à ce message]

      > Black Label Society : "Hangover music vol. VI"

      28 septembre 2006 [retour au début des forums]


      Je conseille également l’album solo de Zakk qui a pour titre "Book Of Shadows". C’est un un album de 96 je crois et ce n’est que des chansons acoustique (sauf une) il y a néanmoins des solos, du piano (fait par zakk), des ensembles à cordes, une belle voix, etc... Bref un album parfait du début à la fin.

      [Répondre à ce message]