Pop-Rock.com



Eagles Of Death Metal : "Peace love death metal"
Desert eagle

mercredi 16 juin 2004, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
2 Many DJ’s : "As heard on Radio Soulwax pt. 2"
Adele : "19"
Montevideo : "Montevideo"
Therapy ? : "High anxiety"
Apoptygma Berzerk : "You and me against the world"
Nephew : "Danmark/Denmark"
HIM : "Love metal"
Pierre Bondu : "Quelqu’un quelque part"
Kasabian : "Empire"
Dionysos : "La mécanique du coeur"


Surgis pour la première fois au détour d’une des fameuses Desert sessions initiées par Josh Homme (batteur/chanteur de Kyuss et des Queens Of The Stone Age), les Eagles Of Death Metal sont rapidement passés du stade de bœuf déconnant entre potes à celui de side-project consistant. Et comme l’avenir des Queens est aujourd’hui encore quelque peu incertain, ce premier album tombe à pic pour occuper l’insatiable Josh Homme.

Si l’appellation du groupe, malgré son esprit très second degré, pouvait faire craindre aux chastes oreilles un déferlement de blast-beats et de grognements simiesques, que ces dernières soient immédiatement rassurées : les Eagles Of Death Metal ont à peu près autant de points communs avec Cannibal Corpse que les Queens Of The Stone Age avec Eminem. Pas vraiment de notion de mort dans le chef des membres du groupe, à part peut-être la Vallée de la Mort en tant que décor fondateur. Ici, on fait du rock pour le plaisir de faire du rock, dans une ambiance brûlante qui fleure bon le sable de Monument valley, le cuissot d’armadillo cuit à point et la tequila frappée.

Deux guitares (respectivement propriétés de Timmy Van Hamel et Jess Hughes), une batterie avec Josh Homme derrière, et tout le monde chante dans le foutoir le plus total ! Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? D’autant plus que le rock’n roll, c’est comme l’humour : plus c’est simple, plus on prend son pied ! On retrouve dans la mixture un soupçon de stoner, un rien de country, une louche de boogie et une tonne de rock’n roll graisseux tel qu’on le pratiquait dans les seventies, avec des riffs secs comme un coup de trique, une rythmique pour course de Monster truck et des chœurs bien ridicules pour relever une ambiance déjà pétaradante à la base.

Tout cela fait certes office de récréation pour le batteur à la face de Hell’s angels, mais les White Stripes ont déjà prouvé qu’il est possible de créer un titre énorme avec quelques notes d’une simplicité affolante. Sans être vraiment extraordinaire, Peace love death metal est un grand bol d’air brûlant pour amorcer l’été de la manière la plus rock’n roll possible.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 2 contribution(s) au forum.

Eagles Of Death Metal : "Peace love death metal"
(1/2) 28 novembre 2016
Eagles Of Death Metal : "Peace love death metal"
(2/2) 31 janvier 2007, par Bobby




Eagles Of Death Metal : "Peace love death metal"

28 novembre 2016 [retour au début des forums]

This band has got that hit music which any fan could never miss. - Mark Zokle

[Répondre à ce message]

Eagles Of Death Metal : "Peace love death metal"

31 janvier 2007, par Bobby [retour au début des forums]

Assez OK sur le fond de la chronique, mais surpris par une petite erreur : Josh Homme était le guitariste de Kyuss et est, en base, guitariste/chanteur dans QOTSA...

[Répondre à ce message]