Pop-Rock.com



Kaolin : "De retour dans nos criques"
Vers la colline élevée

lundi 28 juin 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Sinead O’Connor : "Sean-nós nua"
Queens of The Stone Age : "Lullabies to paralyze"
The Zephyrs : "Bright yellow flowers on a dark double bed"
B.B. Brunes : "Nico teen love"
Les Wampas : "Rock’n’roll part.9"
Ambulance Ltd. : "Ambulance Ltd."
Good Charlotte : "The chronicles of life and death"
Einstürzende Neubauten : "Perpetuum Mobile"
The Experimental Tropic Blues Band : "Dynamite Boogie"
Mesh : "We collide"


Kaolin débarque de nulle part mais est déjà largement salué par la presse rock en général. Et pour cause : bénéficiant de l’apport d’un mixeur américain renommé, une luminosité étrange se dégage de cette galette rock de très bonne facture.

Décidément, l’année 2004 sera pour votre humble serviteur l’année des révélations de rock en français dans le texte. Après Daniel Darc, Miossec et Autour de Lucie, voici Kaolin, qui ne brille pas autant que les précédents par ses paroles (tout tourne autour de la mer) mais par un rock, vrai de vrai, qui évoquera sûrement à certains Noir Désir, mais surtout le rock américain. Et quand on apprend que le trio est parti aux USA pour demander à Dave Fridmann (Mercury Rev, Sparklehorse, Mogwai, Flaming Lips) de mixer l’album, soudain, on comprend pas mal de choses…

Leur nom vient du chinois et est une abréviation de « Kaoling », qui signifie « colline élevée ». Bien trouvé. Originaires de Montluçon, un bled perdu en plein centre de l’hexagone, le trio en est à son deuxième album, salué par la presse rock (de Les inroc-culcul-ptibles à Rolling Stone en passant par Rocksound) comme une bonne réussite.

On pense tantôt à Noir Désir, donc (pour la voix), tantôt aux Smashing Pumpkins (pour le jeu de guitares) (de manière flagrante dans Vide et Silence), tantôt à Muse (chant et guitares criardes) : en clair, qu’à du beau monde pour cet album de très haute tenue. Car derrière un rock qui semble dur, se cachent de très belles mélodies et l’on se sent très vite touché par l’émotion qui en émane. A tel point que l’on pense parfois au lyrisme qu’arrive à dégager U2 par exemple.

Au niveau de l’instrumentation, si vous me permettez l’expression, ce sont des bêtes ! Je revois totalement mes préjugés à l’encontre du rock made in France, et fais mes plus plates excuses à ceux que j’ai pu blesser en leur crachant dessus un venin périmé et réducteur (il y a longtemps mais j’étais jeune et con, et puis mes excuses sont rétroactives). Comme quoi, il n’y que les cons qui changent pas d’avis… Me voilà rassuré.



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 2 contribution(s) au forum.

Kaolin : "De retour dans nos criques"
(1/2) 18 novembre 2016
Kaolin : "De retour dans nos criques"
(2/2) 8 février 2006, par fanny




Kaolin : "De retour dans nos criques"

18 novembre 2016 [retour au début des forums]

Impressive album. This band is really good. - Dennis Wong YOR Health

[Répondre à ce message]

Kaolin : "De retour dans nos criques"

8 février 2006, par fanny [retour au début des forums]
At(h)ome

Juste pour info : le trio est en fait un quatuor !

Voilà l’erreur corrigée !

Pour information, le groupe entre très prochainement en studio. Ils viennent également de changer de maison de disques, At(h)ome qui a signé des groupes comme Lofofora ou Aqme.
Pour ce nouvel album, ils travaillent avec Edith Fambuena (les Valentins) qui avait déjà participé à la production du premier album du groupe.
Sortie prévue en septembre 2006.

Bonne continuation.

[Répondre à ce message]