Pop-Rock.com



Low : "Drums and guns"
Balles perdues

dimanche 29 avril 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Prodigy : "Invaders must die"
The Tears : "Here come The Tears"
DTNO : "24h dans la peau de Johnny"
Queens Of The Stone Age : "Songs for the deaf"
Bloc Party : "Silent Alarm"
Camouflage : "Relocated"
Hot Hot Heat : "Make up the breakdown"
Mylène Farmer : "Point de suture"
CSS : "Donkey"
David Gilmour : "On an island"


Nos trois acolytes du Minnesota ont fait un sacré bout de chemin depuis 1993. Avec une discographie étonnante et singulière, Low a su passer d’un rock mélangeant grunge et shoegazing a des idées musicales plus abouties et plus personnelles, lorgnant souvent du côté de l’expérimentation bruitiste. Précédé par la rage ambiante de The great destroyer, cette nouvelle galette, Drums and guns, semble allier atmosphères zen et bidouillages électroniques de laboratoire.

A maints égards, on peut se dire que ce nouvel opus de Low doit beaucoup aux récents égarements de David Sylvian ou même de leurs contemporains Blonde Redhead - dans un autre registre, cela dit. Produit par Dave Fridmann et chapeauté par le célébrissime label de Seattle, Sub Pop, ce Drums and guns n’a absolument rien à voir avec son prédecesseur. Exit les guitares torturées et alambiquées, dehors les instruments organiques, et bonjour les rêveries étranges à la Sigur Rós. Bon, je vous rassure, la structure des morceaux de Low reste sans doute plus facilement audible : il n’en reste pas moins que le trio américain opère ici un virage radical sur ses orientations musicales. Entre le blues atmosphérique de Pretty people et ses arrangements fluets, et l’orgue façon Talk Talk de Violent past, ce nouvel opus dégage comme des odeurs de chef-d’œuvre.

Il faudra cependant plusieurs écoutes avant de s’approprier l’album. Pas nécessairement difficile d’accès, mais pas non plus instantanément compréhensible, Drums and guns met un certain temps avant de se laisser approcher et de dévoiler tous ces charmes. Certains morceaux marquent plus que d’autres, notamment le magnifique Belarus ou encore les chœurs et le free-jazz de Sandinista. Et malgré des morceaux plutôt lents et éthérés, qu’on ne s’y trompe pas : les thématiques explorées par Low restent toujours axées sur des sujets torturés et ambigus. En tout cas, les voix de Mimi Parker et d’Alan Sparhawk s’accordent toujours aussi bien (en témoigne l’étonnant et sanguin Always fade) et les chansons développement des instrumentations très intéressantes. Si l’on s’intéresse à la production sonore de cet album en particulier, on se rend vite compte que l’on se retrouve en face d’un disque qui franchit certaines limites tout en mélangeant les styles.

Le tout sans brouiller les pistes. On reconnaît bien la patte ineffable d’un trio qui a mûri depuis ses premiers albums et qui paraît se poser pour aborder ses thèmes favoris d’un oeil neuf, d’un oeil reposé et serein, mais d’un oeil toujours critique. Avec des chansons plus égayantes, comme Hatchet, ou des titres lancinants et sombres (Dust on the window ou bien le déjà légendaire Breaker), Drums and guns réussit le pari d’allier expériences auditives neuves et songwriting instinctivement efficace. Pour moi, l’album dépasse de loin mes attentes, même si, il faut en convenir, les fans risquent d’être déroutés par ce virage parfaitement assumé. Aucun doute pour ma part, cet album est tout simplement magnifique et manque de qualificatifs : délicat, authentique, universel et presque biologique dans son approche, il procure des sensations comme trop peu d’albums parviennent à en créer.



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 6 contribution(s) au forum.

Low : "Drums and guns"
(1/3) 11 octobre 2015
Low : "Drums and guns"
(2/3) 2 mai 2007
Low : "Drums and guns"
(3/3) 2 mai 2007, par Debbie Pinson




Low : "Drums and guns"

11 octobre 2015 [retour au début des forums]

There is no question that this album is one of the best work of the group. - Dennis Wong YOR Health

[Répondre à ce message]

Low : "Drums and guns"

2 mai 2007 [retour au début des forums]

Magnifique concert ce lundi à l’AB, pour couronner le tout... avec un surprennant Death Vessel en première partie !

[Répondre à ce message]

    Low : "Drums and guns"

    3 mai 2007, par ex prof [retour au début des forums]


    Nous confirmons excellent concert à l’AB -NB:peu d’électronique mais de superbes morceaux ,sombres à souhait:géniale version de ’the great destroyer’- le nouveau bassiste est à la hauteur.
    Death Vessel surprenant et intéressant.
    Vinz encore un groupe belge de talent (avec le guitariste de sharko)
    Krakow un peu moins bon que d’hab.-manque de convinctions et la table bâclant le son.
    La claque fut toutefois le trio WHIP,(avec le frontman de Timesbold),un son minimaliste,des mélodies à vous faire pleurer,génial ;Et tout ça pour une centaine de curieux.

    [Répondre à ce message]

Low : "Drums and guns"

2 mai 2007, par Debbie Pinson [retour au début des forums]

Clarisse, si j’en crois votre silence et vos yeux pleins d’ennui, nul espoir ne m’est permis, pourtant je veux jouer ma chance même si je dois y brûler ma vie. Je suis fou de vous mais, vous, vous moquerez-vous toujours de mes larmes d’amour ?

[Répondre à ce message]