Pop-Rock.com



Magnus : "The body gave you everything"
Patchwork dance !

lundi 21 juin 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Matt Elliott : "Drinking Songs"
The Kills : "Keep on your mean side"
U2 : "How to dismantle an atomic bomb"
Tom Waits : "Real Gone"
Counting Crows : "Saturday nights, Sunday mornings"
Kraftwerk : "Tour de France soundtracks"
The Crystal Method : "Divided by night"
Incubus : "A crow left of the murder"
Sinead O’Connor : "Sean-nós nua"
The Gossip : "Standing in the way of control"


Magnus est le dernier projet en date de Tom Barman et CJ Bolland. Un disque extrêmement fourni, avec des clins d’œil à pas mal de genres musicaux, disco comprise, qui démontre une nouvelle fois que le chanteur de dEUS est un petit génie dans le monde du rock Belge.

Le fait que le chanteur de dEUS ait expérimenté un autre terrain que celui du rock n’est guère étonnant, c’est un touche-à-tout. Les disques de dEUS le prouvent aisément : le jazz ou l’électronique n’y étaient pas tout à fait absents. C’est aussi un grand amateur de Drum & Bass (vous l’aurez peut-être déjà croisé à l’un ou l’autre concert de Roni Size). En un mot comme en cent : ce disque distille tous les genres qu’affectionne Tom, et c’est peu de dire qu’il a l’esprit ouvert.

CJ Bolland, le deuxième homme derrière Magnus, est quant à lui connu et reconnu sur la scène dance et house, mais s’intéressait aussi au rock, auquel il prêtait main forte pour divers remixs (Tori Amos, Prodigy, Depeche Mode, Moby,...). Tous les deux habitant à Anvers (CJ Bolland est cependant Anglais), l’occasion était trop belle pour passer à côté.

Tom voulait chanter sur de l’électro, CJ Bolland voulait essayer quelque chose de plus convenu, résultat d’une collaboration. L’idée était de sortir la chose en 2001, mais les timings de chacun ont fait que ça a pris plus de temps. Peter Vermeersch (saxo et clarinette chez X-Legged Sally et Flat Earth Society, groupe fanfare délirant de plus de quinze membres qui a ouvert pour Fantômas) devait être le troisième homme du projet, mais ayant un agenda trop booké, le trio deviendra un duo...

Rhythm is defied et Summer’s here, les titres qui ouvrent les hostilités sont tirés du premier et dernier film de Tom Barman en tant que réalisateur : Any Way the wind blows, qui laisse défiler en gros des tranches de vie de jeunes Anversois. French Movies sort du lot et fait diablement penser à Miss Kittin, et pas seulement par la voix féminine off en français qui semble décrire une expo passionnante. Tom y va d’un « Je crois, Je suis, je chante encore, tu vis ta vie, et tu t’en sors » répété à l’envi qui est très entraînant. Les synthés y sont très colorés eighties.

Jumpneedle explore l’univers funky de Prince, période Controversy. A ce propos, Mauro Pawlowski, autre touche à tout belge, y joue de la guitare, de la basse et y chante. Les vidéo-clips de Magnus et une photo du livret le montrent d’ailleurs habillé en travelo, singeant le maître : c’est donc autant dans le fond que dans la forme qu’il rend hommage à celui qui jadis aimait qu’on l’appelle The Artist ou The Love symbol.

Enfin, pour rendre à Roni Size les lauriers qui lui reviennent, Soft Foot Shuffle explore grâce à un jeu de batterie subtil (à noter pour ceux qui croient que l’on a utilisé à tort et à travers des boîtes à rythmes : c’est presque toujours une batterie qui a été privilégiée ici), à une basse organique et à des synthés saturés les plates-bandes du patron de Full Circle Records et du parrain de la Drum & Bass. Une flûte ici ou des saxophones là apportent les ingrédients jazz qu’affectionne le genre.

Hunter/Collector est plutôt à rapprocher des Chemical Brothers ou des Stereo Mc’s. Il se permet même un suave Rock chick où l’on croirait entendre un certain Damon Albarn... L’album est réussi, varié, et répond autant aux attentes des amateurs du déhanchement physique sur une piste de danse ou chez soi qu’à ceux qui aiment tout simplement s’évader aux sons de la techno en général.

Ils seront présents cet été à Dour et au Pukkelpop, mais en tant que DJ set, au grand regret de Tom Barman, qui déclare que jouer les morceaux en live est une expérience qui lui tient à coeur.



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 3 contribution(s) au forum.

Magnus : "The body gave you everything"
(1/2) 11 juin 2010
> Magnus : "The body gave you everything"
(2/2) 21 juin 2004, par solferino




Magnus : "The body gave you everything"

11 juin 2010 [retour au début des forums]

Merci beaucoup pour cet article et par extension ce site au contenu riche et intéressant.
J’ajoute dès maintenant ce site à mes favoris.
Bonne continuation et surtout bon courage.
Sylvain, un passionné de photo de moto

[Répondre à ce message]

> Magnus : "The body gave you everything"

21 juin 2004, par solferino [retour au début des forums]

J’ai cet album depuis 2 mois,et je suis completement d’accord avec votre critique,tres juste.
ont-ils prevu des concerts en france ?

[Répondre à ce message]

    > Magnus : "The body gave you everything"

    21 juin 2004, par Laurent Bianchi [retour au début des forums]


    Oui, à Roubaix. Voici leur programmle de tournée :

    28/06 La Cave aux Poètes, Roubaix (FR)
    03/07 Rock Werchter (BE)
    10/07 Gigant, Apeldoorn (NL)
    15/07 Goa Boa festival, Genova (IT)
    17/07 Dour Festival (be)
    19/08 Pukkelpop festival (be)
    22/08 Lowlands Festival (NL)
    18/09 Willem II, Den Bosch (NL)
    02/10 Le Manège, Mons (Be)

    Remarquez, Dour n’est pas très loin de la frontière française (15 km).

    [Répondre à ce message]