Pop-Rock.com



Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"
Ha les rousses...

jeudi 19 février 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
B.B. Brunes : "Nico teen love"
Band Of Horses : "Cease to begin"
Nickelback : "All the right reasons"
John Frusciante : "The will to death / Automatic writing / DC EP / A sphere in the heart of silence"
Nëhãl : "Nëhãl"
Tori Amos : "American doll posse"
Beck : "Guero"
John Wayne Shot Me : "The purple hearted youth club"
The Walkmen : "Everyone who pretended to like me is gone"
Ghinzu : "Blow"


Melissa, JF, belle, rousse, yeux bleus, voix sexy, cherche producteur et musiciens pour album solo. (Je fais aussi le ménage).

Quand j’ai reçu le CD de Melissa, j’étais content comme un gosse à qui on vient de donner une friandise. L’enthousiasme est à son comble une fois le « put the needle on the record » accompli.

Tous les ingrédients sont présents pour que la mayonnaise prenne :

- Un CV bien calibré, avec une carrière chez Hole puis chez les Smashing Pumpkins.
- Un producteur rêvé, Chris Goss, qui est celui de toute la vague stone rock et desert rock (Kyuss, Queens of The Stone Age, Nebula, Fu Manchu) et d’autres comme Masters of Reality ou Stone Temple Pilots.
- Un entourage prestigieux composé de Josh Homme, tête pensante des QOTSA, mais aussi de James Iha (Smashing Pumpkins), Brandt Bjork (Kyuss), Eric Erlandson (Hole), Steve Durand et Jordan Zadorozny (Tinker).
- La première partie de la tournée de A Perfect Circle.

Comme atouts d’entrée de jeu, on a vu pire, n’est-ce pas ? Remarquez, certains apôtres de la mauvaise foi diront qu’elle aurait pu se procurer aussi les noms de Billy Corgan (histoire de le sortir de son marasme d’après Zwan) et de Courtney Love (histoire de la sortir de sa drug addiction).

Bon, trêve de plaisanteries, revenons à notre belle Melissa. Ah ben voilà, j’avais oublié (comment ai-je pu ?) cet atout-là, car la gazelle est rousse et jolie… Elle a une voix sexy aussi. Et, paraît-il, elle branche pendant les interviews ! Remarquez, la tentation est grande, et ce sans rentrer dans un machisme primaire d’augure chez certains rockers, de penser qu’elle a peut-être usé de ses charmes de rousse dans le vent pour soutirer à ces messieurs l’aide précieuse. On imagine la scène : elle, expliquant au grand Josh qu’elle garde secrètement depuis dix ans des titres dans son sac, et lui, perdu dans son décolleté, acquiescer, "C’est cela oui...".

Oh, oh, me direz-vous, mais c’est très grave ça, d’accuser sans preuves. Je n’accuse point, je suppute, j’imagine, je donne matière à rêver dans un monde de brutes épaisses. Oui, Le Monde 2, qui fait maintenant partie du « package » week-end du vénéré quotidien Le Monde (n’y voyez aucune espèce d’ironie, sans ce journal ma vie serait trop triste) ; Le Monde 2 donc expliquait en long et en large le succès mérité et soudain des rousses dans le monde contemporain (culture, pub, star-system). Exit la sorcière, Hello Beauty.

Parlons des rousses donc : Nicole Kidman, n’était-elle pas superbe dans Eyes Wide Shut de Kubrick ? A propos de ce grand maître de Stanley, n’est-il pas malheureux qu’il n’ait jamais exploré le monde du rock ? Imaginez un peu l’histoire des Doors dans ses mains ? Pas que le film d’Oliver Stone soit mauvais, non, mais enfin, Stanley, come back ! Lars Von Trier aussi. Mais lui n’est pas mort, et il aime le rock. Espérons qu’un jour, il nous fera une trilogie du rock.

« Alors ce disque ? ». Alors, d’abord on se calme, on n’est pas à la fête foraine, hein ! Est-ce que vous aimez les plats réchauffés ? Vous savez, aux Etats-Unis, les TV Dinner sont très répandus. Ça me rappelle le clip vidéo de Tv Dinner de ZZ Top qui était excellent. Mais ne l’étaient-ils pas tous à cette époque ? Rappelez-vous comment Legs nous a fait frémir, nous, petits adolescents, n’attendant que la mythique Sex Machine de Philippe Manoeuvre pour voir des clips coquins. Enfin, à l’époque, l’ostensible l’était bien moins qu’aujourd’hui…

Alors Melissa ? Elle est jolie. Vous avez vu les photos ? Pas mal. Bon, c’est pas tout ça, mais je dois vous laisser... Toutes ces histoires m’ont donné l’eau à la bouche.

PS : La plage 4, Head Unbound, est pas mal. Hé, ho, j’ai pas dit "bien", j’ai dit "pas mal". OK ?



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 11 contribution(s) au forum.

> Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"
(1/4) 21 janvier 2005, par Flo
> Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"
(2/4) 30 octobre 2004, par Ktulu
> Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"
(3/4) 19 juillet 2004, par Un gars outré par cette chronique pourrave
> Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"
(4/4) 19 février 2004, par Kao Bang




> Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"

21 janvier 2005, par Flo [retour au début des forums]

Alors là chapeau Mr Bianchi !Une analyse à couper le souffle !Je crois qu’on tient là l’esquive journalistique parfaite,cette façon de passer à travers,et puis avec cette ironie mordante qui fait plaisir.Sans attaque frontale,l’album est annihilé,peut-être même vous demandez vous de quel album je parle ?Vous savez là,cette histoire de rousse,pfiou j’ai oublié moi !Ah oui c’est ce CD d’une inconsistance navrante(comment la miss a pu bossé chez Sieur Corgan ?).Si seulement ce genre de chronique drolissime pouvait être plus fréquente,je crois que c’est aussi bien qu’un démontage en règle.

[Répondre à ce message]

> Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"

30 octobre 2004, par Ktulu [retour au début des forums]

Pour écrire un truc pareil, valait mieux ne rien publier, je n’aurais pas perdu mon temps à la lire...

[Répondre à ce message]

> Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"

19 juillet 2004, par Un gars outré par cette chronique pourrave [retour au début des forums]

Hé connard t’as oublié de parler de l’album !

[Répondre à ce message]

    > Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"

    2 août 2004, par Phil [retour au début des forums]
    Le forum de l’Egrégore


    Je pense (mais je peux aussi me tromper !) que si rien n’est dit sur cet album c’est qu’il n’y a rien à en dire j’en ai peur.

    La conclusion résume le "non-dit" :

    PS : La plage 4, Head Unbound, est pas mal. Hé, ho, j’ai pas dit "bien", j’ai dit "pas mal". OK ?

    Autrement dit, la plage 4 est sympa mais tout le reste est quelconque.

    (je n’aime pas laisser les lecteurs dans l’incompréhension)

    [Répondre à ce message]

    > Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"

    4 janvier 2005, par LePec [retour au début des forums]


    Peu sensible au second degré hu ?
    Ca me paraît pourtant clair - et je le dis parce que je me suis tapé l’album plusieurs fois pour être sûr : il n’y a rien à en dire.
    C’est faible, même très faible.
    Ca ressemble à Hole, abstraction faite de l’inspiration de certains (rares) morceaux de la Harpie en chef.

    [Répondre à ce message]

> Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"

19 février 2004, par Kao Bang [retour au début des forums]

Très intéressant cet article, je me coucherai moins blonde ce soir ...

[Répondre à ce message]