Pop-Rock.com



Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
Prodigieusement mauvais

lundi 6 septembre 2004, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Revolting Cocks : "Cocked & Loaded"
Zaccharia : "Divorce"
Status Quo : "The party ain’t over yet"
Arkol : "On aurait dit qu’on était bien"
David Gilmour : "On an island"
Nosound : "Lightdark"
Placebo : "Meds"
Audioslave : "Revelations"
Robots In Disguise : "Get rid"
Killing Joke : "Hosannas from the basements of Hell"


Nostalgiques des énormes Music for the Jilted generation et Fat of the land, passez votre chemin. Always outnumbered, never outgunned n’arrive pas au petit orteil de ces albums cultes qui réussirent, en leur temps, la prouesse de réunir amateurs de rock et de techno sur les mêmes pistes de danse. Plus que décevant, le dernier Prodigy est une totale déconfiture. Une triste pantalonnade auto-parodique qui tourne le mythe en ridicule. Sans conteste l’album de trop d’un Liam Howlett, despote peu éclairé, à qui le succès, l’argent et la drogue ont vraisemblablement fait tourner la tête.

Car oui, même s’il est souvent resté dans l’ombre, caché derrière ses machines, Liam Howlett est bien le leader incontesté de Prodigy, et ce depuis 1990, l’année où il se présenta seul chez XL Records, muni de sa première démo. Après le départ de Leeroy Thornhill, en 2000, Howlett déclarait que « ça ne changerait pas grand-chose pour Prodigy ». Et pour cause, il savait sans doute déjà qu’il prendrait à son seul compte l’avenir du groupe, contrôlant tout, seul, jusque dans les moindres détails. Ni le MC Maxim Reality, ni le lutin fou Keith Flint - pourtant jusqu’ici frontman de la formation - ne participeront à l’enregistrement de Always outnumbered, never outgunned.

Auraient-ils pu sauver Prodigy du gouffre ? Rien n’est moins sûr. Dès la première plage, Spitfire, on se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond. On se dit aussi que Howlett est un fervent auditeur de Bill Leeb. Il combine ici des éléments déjà entendus auprès des deux groupes du génie canadien : Front Line Assembly, figure de proue de l’electro-indus, et le plus commercial et accessible Delerium. Oh, mais il n’y a pas de mal à s’inspirer de telles recettes gagnantes, me direz-vous. D’accord, sauf si le résultat est une réelle insulte au bon goût.

Les titres se suivent et l’ennui ne cesse de se faire ressentir. Sur Memphis bells, on regrette de ne pas avoir Howlett sous la main pour lui dire ce qu’on pense de cette infâme bouillie sonore qu’il ose estampiller Prodigy. Get up get off est plus affreux encore, avec un chant rappé insoutenable. Action radar ressemble bigrement à la plus mauvaise electronica jamais entendue, soutenue par une voix nauséabonde. Medusa’s path, bien qu’emmené par une rythmique plutôt entraînante, tombe à plat comme un morceau raté de plus, bâclé et bourré d’effets déjà entendus mille fois chez Hocico et VNV Nation. Plus loin, You’ll be under my wheels fait pire encore. Ce titre est tout simplement ennuyeux à mourir. The way it is, librement inspiré par Thriller de Michael Jackson, est peut-être le seul morceau plus ou moins écoutable. Triste constat puisque c’est le seul qu’Howlett n’a pas écrit.

Arrive enfin Shootdown, le titre auquel participent les frères Gallagher d’Oasis. Noel est à la basse et Liam au chant. Je conseille à tous les fans des Mancunians de ne pas se presser à écouter cette chanson, tout simplement mauvaise. Liam Gallagher et Liam Howlett ont en commun de vivre avec une fille Appleton. Fallait-il pour autant qu’ils se mettent à travailler ensemble ? Comme si le manque d’inspiration était contagieux, Shootdown ne ressemble à rien si ce n’est à un délire entre beaufs, un samedi soir après un repas beaucoup trop arrosé. Gallagher, pathétique, crie Bang ! Bang ! Bang ! tandis qu’Howlett nous sert ses plus hideuses programmations. La mélodie, assez sympa, n’est qu’un sample de Sagittarius. C’est une constante de cet album, dès que quelque chose est potable, Howlett n’y est pour rien…

Vous l’aurez compris, il n’y pas grand chose à sauver de Always outnumbered, never outgunned. Ce disque est la représentation sonore du néant. Globalement infect et mortellement ennuyeux, c’est un échec cuisant qui, on l’espère, ne sera suivi d’aucune récidive. A 33 ans, son concepteur est un homme rangé. Déjà rentier, il ferait mieux de s’occuper de sa petite femme et de son chien (qu’il remercie dans le livret du CD…). Il pensait pouvoir se passer de son groupe et en sortir indemne, mais il ne fait pas le poids. Je lui souhaite une bonne retraite et espère ne plus avoir à chroniquer un tel navet de sitôt.



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 42 contribution(s) au forum.

Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(1/25) 24 mars 2006, par johnstockton9
Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(2/25) 31 janvier 2006, par DoB
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(3/25) 8 septembre 2005, par Kam
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(4/25) 3 septembre 2005, par Maf’
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(5/25) 15 avril 2005, par Euxeb
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(6/25) 10 avril 2005, par hash
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(7/25) 22 mars 2005, par pepite
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(8/25) 23 janvier 2005
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(9/25) 26 octobre 2004, par clem
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(10/25) 15 octobre 2004, par kipetchy
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(11/25) 6 octobre 2004, par Cédric
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(12/25) 15 septembre 2004
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(13/25) 15 septembre 2004, par ThisIsNotaRockSite
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(14/25) 15 septembre 2004, par fcantat
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(15/25) 13 septembre 2004, par wreckmaster
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(16/25) 13 septembre 2004, par Neo
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(17/25) 9 septembre 2004, par Bono ZeEdge
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(18/25) 8 septembre 2004
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(19/25) 7 septembre 2004, par Jé
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(20/25) 7 septembre 2004, par Uncle Luke
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(21/25) 6 septembre 2004, par Tommy
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(22/25) 6 septembre 2004, par joanny
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(23/25) 6 septembre 2004, par Yû
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(24/25) 6 septembre 2004, par Jé
> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"
(25/25) 6 septembre 2004, par Tommy




Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

24 mars 2006, par johnstockton9 [retour au début des forums]

cest vrai que prodigy a pris une autre direction que leur punk rock dechaine mais malgre tout cet album ne ma pas deplu. il narrive pas a la cheville cmme tu le disais de experience et the fat of the land mais je trouve bien que liam ai pris une autre direction cela a acquis un nouveau public mais en a aussi perdu une grosse partie. :/ mais malgre tout je lai trouve tres simpa meme si ce netait pas a ce quoi je mattendais.......peut etre aura t il compris la lecon et courant 2006 il nous sortira un fat of the land 2.......

[Répondre à ce message]

Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

31 janvier 2006, par DoB [retour au début des forums]

ouais bon...d un je voudrais dire que prodigy s’est révélé par un titre qui est Charly (vous vous souvenez de ces miaulements de chat ???),g jamais vu d’autres chansons dans le même genre et c’est ce qui fait le coté unique de prodigy !Oui ce groupe est innove,tente des choses.et c’est ce qui fait qu’on aime Prodigy,ce sont les seuls à être capables de faire ça,ils apportent quelques choses de nouveau à chaque album et chaque album est différent de l’autre !
Pour les 7 ans d attente ( et dieu sait si a été long !!!) et bien je ne suis pas du tout déçu du résultat, c’est sur que si on en reste à la première écoute on se sent agresser,mais en réécoutant on perçoit toues les subtilités du CD.Medusa Path est vraiment énorme à mon goût.Tous les critiques ont descendu l’album, sans doute parceque l’album été trop expérimental pour eux mais il en reste pas moins une Expérience sonore unique !
Alors moi je dis merci Prodigy,qui est loin d’être mort...

www.prodigy.co.uk 5ème album en préparation !!!  :-D

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

8 septembre 2005, par Kam [retour au début des forums]

Il ne faut pas perdre de vue l’idée que Prodigy est un groupe avant-gardiste. Personnellement, cet album est comme tous les autres avant lui... Excellent et très novateur.

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

3 septembre 2005, par Maf’ [retour au début des forums]

Si vous n’aimez pas la critique de ce "j’sais pas trop quoi" d’Jerôme... vous pouvez lire celle qui suit celle qui suit.
Elle n’est pas moins subjective... mais elle est faites par quelqu’un qui a écouté l’album, qui a+ de 12 ans et qui sort pas des références que personne ne connait pour faire style "j’ai du gout" !!!

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

15 avril 2005, par Euxeb [retour au début des forums]

Bin pour moi cet album est excellent. Mieux que " Fat of the land" qui est le moins bon Prodigy, trop commercial a mon gout. Un disque a écouter plusieurs fois pour en saisir toute les subtilités. Prodigy arrive encore a m’etonner, chapeau !

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

10 avril 2005, par hash [retour au début des forums]

je suis en partie d’acc avec la critique. c’est sans doute l’album le moins réussi des prods. juste que certaines chansons restes écoutables, comme spitfire. dans l’ensemble l’album est un mixe de samples... et rien de plus. ok ils se sont loupés, ça arrive. c’est très difficile de construire un album. ils ont mis le temps et c’est décevant mais laissons leur se rattraper.

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

22 mars 2005, par pepite [retour au début des forums]

faut arreter la mescaline pello et surtout prendre du recul avant de faire une critique d’album aussi subjective....

quant a ta phrase "Sans conteste l’album de trop d’un Liam Howlett, despote peu éclairé, à qui le succès, l’argent et la drogue ont vraisemblablement fait tourner la tête.",je ne prefere pas la commenter tellement elle est digne d’un mauvais stephane bern ou pire d’un critique musical de chez TF1.....RENTRE CHEZ TA MAMAN ET VA ECOUTER "EXPERIENCE" que tu as oublié de citer gros bouffon

[Répondre à ce message]

    > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

    29 mars 2005, par Euxeb [retour au début des forums]


    lol... ça c’est bien envoyé !

    [Répondre à ce message]

    > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

    1er septembre 2005, par un melomane qui ne supporte pas la médisance [retour au début des forums]


    Je suis d’accord avec toi y’en a ras le cul des critiques qui se permettent de sortir des phrases toutes faites dans le but de racoller les gens qui n’ont pas d’opinion alors qu"ils l’ont a peine ecouté . J’ai vu prodigy en concert ya environ 2semaines et jpeux dire qu’il est clair que les titres du dernier album sont beaucoup moins bien que les anciens mais une fois dans la fosse tu vois vrement la puissance de cette music , tu peux pas tempecher de jumper et t’as le smile jusqu’au oreille ( tout ca sans drogue !!! et oui l electro c’est pas que ca !! ) . Alors gaillard qui fait les critiques occupe toi du dernier album de Dany Brillant ou de celui d’isabelle Boulay parce que je me demande si t’as pas une banane dans l’oreille ......

    [Répondre à ce message]

      > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

      1er septembre 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


      Dommage...alors que l’argumentaire tient la route, tout est déforcé par la dernière phrase, tout simplement lamentable, et typique d’un fan bas de gamme.

      [Répondre à ce message]

        > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

        14 janvier 2011, par Hughes [retour au début des forums]


        Pour parler de ma propre expérience Prodigy, qui n’intérressera pas grand monde mais qu’importe :

        J’ai téléchargé Expérience - je l’ai acheté.
        J’ai téléchargé Music For The Jilted Generation - je l’ai acheté.
        J’ai téléchargé The Fat Of The Land - je l’ai acheté.
        J’ai téléchargé Always bla bla bla - je l’ai supprimé.
        J’ai téléchargé le dernier - je l’ai acheté.

        Alors oui, une critique est subjective, et subjectivement, je déclare haut et fort : cette album est une merde, une grosse tache infame dans une discographie on ne peut plus respectable.

        [Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

23 janvier 2005 [retour au début des forums]

album different !!!! et alors, ca n’est pas pour ca qu’il n’est pas bon !!!! le goupre change, il viellit mais ca n’est pas pour autant qu’il en devient moin bon !! je veux bien reconnaitre que les albums precedents etaient de vrai chefs d’oeuvres, mais celui ci n’est pas MAUVAIS !!! desoler, au contraire il est tres bon et certainement meilleurs que toutes les merdes qu’on entends maintant ! je dis longue vie a prodigy meme si .....snif
et je voudrais meme ajouter :: :: CHANGER DE CRITIQUE !!!! il ne prend en compte que les mauvaises facettes de cet album, mais tout le monde sait qu’une critique doit aussi avoir des points positif !!! ca doit etre quelqu’un de neutre ! et pas quelqu’un qui deblate des choses sur un coup de tete !!

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

26 octobre 2004, par clem [retour au début des forums]

cet article est plus haineux que déçu, et ça c’est embêtant de la part d’un critique......

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

15 octobre 2004, par kipetchy [retour au début des forums]

Apres lecture de votre article qui entre parentheses est tres mal ecrit pour qq un qui se dit bon auteur et encore plus qui s’approprie le droit de debiter des noms de groupes, de samples et de mix sur lesquelles ils n’a meme pas danser, je n’ai toujours pas compris sur quels arguments vous vous basiez pour critiquer cet album, avez vous seulement la moindre idée de ce qu’est de creer un disque ? La reponse est facile, il suffit de lire votre article pour remarquer que helas vous savez ecrire mais que vous etes incapable d’émettre une critique convenable sur ce groupe, on n’ecrit pas une critique sur the prodigy en reprenant les critiques de l’articles fait 2 semaines auparavant sur lorie... certes the fat of the land ou encore music for the jilted generation sont deux album incomparable mais la questions qui me trotte dans la tete est que si prodigy avais sortit the experience apres les deux albums cités au dessus, est)ce que vous l’auriez aimé ? car il est totalement different des deux autres album !Je presume que vous avez ecouté cet album en lecture rapide car vous deviez etre en retard dans votre article, ecouté le plusieur fois et faite abstractions des autres album et vous verrez que ce disc vous donnera envie de bouger toute la nuit

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

6 octobre 2004, par Cédric [retour au début des forums]

Grosse, très grosse , déception en effet ce dernier album : on pourrait croire à une blague de Liam tellement le disque est immonde !

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

15 septembre 2004 [retour au début des forums]

c’est quoi ces références dont personne a jamais entendu parler : frontline assembly, delirium, sagitarius ??

même Liam connait sans doute pas ces groupes, Delvaux ... arrete de rever

[Répondre à ce message]

    > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

    16 septembre 2004, par wreckmaster [retour au début des forums]


    Front Line Assembly ? Ils font de l’industrial musique (’electro music bruitiste des 80’s) avec plus ou moins de guitares. Ce groupe a à peu près 20 ans et fait parti avec Ministry, Skinny Puppy et Nine Inch Nails des groupes qui permi à Marilyn Manson de faire autre chose que du metal lourdingue à la Pantera. C’est un bon groupe. Les 2 autres ? Connais pas.

    [Répondre à ce message]

    > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

    26 septembre 2004, par joanny [retour au début des forums]


    Marrant, j’ai pourtant un album de Sagittarius chez moi. Comme quoi certains en ont entendu parler...

    [Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

15 septembre 2004, par ThisIsNotaRockSite [retour au début des forums]

Monsieur Delvaux,
Je pense que vous avez un contentieux personnel avec Liam Howlett. Peux-tu vous a-t-il piqué votre petite amie ? Ou bien il vous a refusé une interview. A moins qu’il aie simplement dit « Jérôme who ? » quand on lui a parlé de vous… Je n’en sais rien, mais je parie pour une ou plusieurs de ces solutions. Que ce soit le cas ou non, une telle hargne ne se justifie pas.

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

15 septembre 2004, par fcantat [retour au début des forums]

Que de haine.
Utiliser des extraits de chansons (samples) a toujours fait parti du fonctionnement de Prodigy. Un sample de Nirvana par ci (Voodoo people) un autre des Beastie Boys par là (funky shit)...
Liam a par ailleurs toujours composé seul. Le frontman Keith Flint n’apparait vraiment que sur fat of the land. Tout comme Maxim.
Pour revenir à l’album, c’est une tuerie à écouter à fond dans sa caisse ou dans son walkman. Des basses vrombissantes, des claviers hurlants... pas de doute Prodigy is back. Les featurings sont trés interressants. Juliette Lewis tire son épingle du jeu tout comme Liam Gallagher...
Un trés bon disque à acheter sans hésiter.

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

13 septembre 2004, par wreckmaster [retour au début des forums]

Vous êtes en droit de ne pas apprécier ce disque. Mais de là à le qualifier de navet à une époque où on est envahi de véritables merdes (y compris en rock et en electro, certains même dont vous louer les qualités virtuelles. Ils ont eu l’immense mérite de se renouveller. Le disque est au moins meilleur que the fat of the land (c’est cet album qui est le véritable point faible de la disco de Prodigy - encore que le 1er a assez mal vielli, d’explorer de nouvelles facettes. Vous auriez préféré qu’ils refassent la même erreur qu’en 2002 ? (baby’s got temper)L’absence des 2 autres était nécessaire, et Liam s’en est bien tiré (coup de chapeau à Juliette Lewis. Seul regret : 3 chansons rappées pour Prodigy, ça fait trop (surtout que Princess Superstar...). Quant aux frères Gallagher, ok, ça ne vaut pas Oasis. Mais le morceau est bien meilleur que le soporifique "let forever be" des Chemical Brothers (voilà un groupe qui décline et qui aurait du s’arrêter à son deuxième disque !).

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

13 septembre 2004, par Neo [retour au début des forums]

Un peu trop sévère la critique !!! Après 3 voire 4 écoutes, il passe bien mais d’acc, rien à voir avec ce qui précède.... Une autre époque, un autre genre, mais pour moi la puissance Prodigy de cet opus est palpable et je dirai même qu’il est incontournable cet album....

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

9 septembre 2004, par Bono ZeEdge [retour au début des forums]

Que vous êtes sévère avec le lascard Liam ! Je trouve quant à moi que ça sonne comme du Prodigy, même parfois comme du Fun Da Mental avec cette utilisation de sonorités orientales. Rien de nouveau, c’est vrai, mais plutôt un rappel des sons de leurs trois albums précédents. ça fait penser à une compilation de faces B et de démos que Prodigy n’aurait jamais sorti. En résumé, rien de nouveau dans le son Prodigy, mais ceux qui aiment ne devraient pas être déçus. Tout dépend de ce que l’on attend du dernier Prodigy.

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

8 septembre 2004 [retour au début des forums]

J’ai déja lu pas mal de critique d’albums mais celle ci est la plus nulle et la moins objective jamais lue...alors Mister CRITIQUE...... c’est ta critique qui est nulle !!!!!!!!!!!!

[Répondre à ce message]

    > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

    3 septembre 2005, par Maf’ [retour au début des forums]


    Certes... c’est certainement pas le meilleur album de Prod’. On peut même dire que le contenu de l’album est assez inégal (comme sur "Fat of the Land" par ailleurs)... mais faut pas faire la fine bouche.
    Il ne faut pas confondre "nostalgie" et "esprit critique" : si "Music for the Jilted Generation" et "Fat of the Land" sont des MONUMENTS et qu’ils ont largement influencé ma (notre) culture musicale... que fallait-il attendre ? Un album sans surprise et sans saveur ? Un Fat of the Land 2 ? Ou un réél changement musical (comme celui qui a eu lieu entre "Experience" et "Music for the Jilted Generation") ?
    Il faut arreter de se la jouer reac’ avec des "oouuiiiinn c’etait mieux avant", "pfff... c’est parce qu’il est drogué" (la plupart des artistes qui en marqué not’ siècle ne buvait pas qu’de l’eau et ne fumait pas qu’ du tabac... c’est vraiment une remarque de trou-du-cul mon p’tit Jerôme) ou "c’est parce que Keith et Maxim Reality n’ont pas participé à l’enregistrement de l’album" (eux qui ne sont que des danceurs et pas des musiciens à c’que je sais... puis Liam a toujours été le leader musical (dans l’ombre) du groupe).
    C’est là que Prodigy est un groupe à part... avec un réél virage avec les précédents albums : un bouillon-de-culture-auditif-post-apocalyptique-destructeur, des influences orientales marquées, un DJ sous Kerosen... un album VRAIMENT ORIGINAL qui change de la soupe actuelle.
    "Medusa Path" est un morceau enivrant, "The Way It Is" est bien plus qu’un simple remix, "Spitfire" et "Wake-Up call" sont des carnages... et j’arreterai le listing pour dire que, même si tout les morceaux ne se valent pas ("Action Radar" fait d’la peine quand même)... ce dernier album surclasse tous les autres du moment.
    Dans un marché où la plupart des DJ se contentent à "faire du Prodigy" en moins bien ou à revenir à la House (pfff...), cet album est INDISPENSABLE !!!

    [Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

7 septembre 2004, par  [retour au début des forums]

La fin de cette chronique me laisse perplexe : pourquoi attaquer l’homme personnellement et non pas se limiter à critiquer son art ? J’ai le sentiment que l’immense déception de Jérôme Delvaux vis-à-vis de cet album l’amène à déclarer tout et n’importe quoi sur Liam H : ("un homme rangé", "ferait mieux de s’occuper de sa femme "). L’expression d’un désappointement sincère ou une provocation de plus ?

[Répondre à ce message]

    > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

    7 septembre 2004 [retour au début des forums]


    mais le meilleur reste à venir : "Je lui souhaite une bonne retraite et espère ne plus avoir à chroniquer un tel navet de sitôt."

    dans le genre je pète plus haut que mon cul, elle est pas mal celle-là.

    album mauvais, ceci dit.

    [Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

7 septembre 2004, par Uncle Luke [retour au début des forums]

Question de quelqu’un qui ne connait que 3 titres de "Fat of the Land" (que j’ai bien aimés) et 5 de "Music for the jilted generation" (que j’ai adorés) : si ça n’avait pas été Prodigy, mais plutôt un groupe débutant, est-ce que cette descente en flammes aurait été aussi sévère ? J’ai bien compris que Jérôme avait trouvé l’album intrinsèquement mauvais, mais en lisant l’article, j’ai ressenti comme une immense déception de sa part.

[Répondre à ce message]

    > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

    7 septembre 2004, par joanny [retour au début des forums]


    Réponse d’un chronique de fanzine (moi-même en l’occurence) : évidemment non. On n’attend pas la même chose d’un nouveau groupe et d’un artiste confirmé.

    [Répondre à ce message]

      > Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

      8 septembre 2004, par Uncle Luke [retour au début des forums]


      Je m’y attendais un peu. Il est vrai qu’il y a pas mal de circonstances aggravantes à cet album :

      Premièrement, le fait que ce soit Prodigy.
      Deuxièmement, le souvenir des albums qu’ils ont écrit.
      Troisièmement (le plus important pour moi) : la lamentable dégradation du "paysage musical". Il y a 10 ans, à l’époque de "Music for the jilted generation", je me souviens qu’il y avait pas mal de navets (la Dance, par exemple), mais quand même, ce n’était pas aussi sinistre ! Il y avait aussi Soundgarden, Oasis... Même le rap était bon (enfin, là, ce n’est que mon avis).

      Qu’un groupe de techno loupe un album, c’est une chose. Que ce soit Prodigy qui le loupe, c’est déjà autre chose. Mais qu’ils le loupent MAINTENANT, qu’ils n’aient plus rien à offrir alors que la situation est désespérante sur le plan musical, il y a de quoi déprimer. J’aurais dû préciser ça dans mon précédent post.

      [Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

6 septembre 2004, par Tommy [retour au début des forums]

A deuxième écoute, j’ai vraiment l’impression d’avoir des goûts de merde ! Parce que j’aime beaucoup les trois premiers titres au contraire de vous tous. En fait c’est le milieu de l’abum qui est très bof, surtout Get Off, Medusa et Action Radar, en effet atroce. Et la fin est insignifiante, morceaux oubliés sitôt entendus.

Au risque de me faire sortir d’ici, je dirais même que je préfère les trois premiers titres à l’entiereté de fat of the land, qui est pour moi vachement surestimé. Cette plaque n’arrivait pas au dixième de la valeur de Jilted Generation et encore moins à Prodigy Experience, qui est mon favori (délire absolu et régal pour les jambes, cet album)

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

6 septembre 2004, par joanny [retour au début des forums]

Ah non ! On ne sample pas Sagittarius, on n’y touche même pas. Des mélodies pareilles ça se vénère, ça ne s’inclut pas de force dans un disque aussi nauséabond.
Monsieur Liam H., je vous méprise cordialement.

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

6 septembre 2004, par  [retour au début des forums]

Enfin quelqu’un de mon avis. :-)

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

6 septembre 2004, par  [retour au début des forums]

Petite info supplémentaire : sur cet album, Liam H. a également pompé le "Love Buzz" des Shocking Blue, morceau célèbre pour avoir été repris par Nirvana sur "Bleach". Si ça sent pas la panne d’inspiration la plus totale, tout ça...

[Répondre à ce message]

> Prodigy : "Always outnumbered, never outgunned"

6 septembre 2004, par Tommy [retour au début des forums]

Waw ;o) Je vais le réécouter d’une autre oreile à présent, mais à première écoute (tard dans la nuit il est vrai) il me semblait plutôt sympa ...

[Répondre à ce message]