Pop-Rock.com



The Datsuns : "Outta sight/outta mind"
The return of the rocking kiwis

dimanche 25 juillet 2004, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Queens Of The Stone Age : "Songs for the deaf"
Covenant : "Skyshaper"
Mesh : "We collide"
Gary Numan : "Pure"
Kaolin : "De retour dans nos criques"
I Am X : "The alternative"
Audioslave : "Revelations"
Get Cape. Wear Cape. Fly : "The chronicles of a Bohemian teenager"
Cranes : "Future Songs"
Paul McCartney : "Chaos and creation in the backyard"


Les formations néo-zélandaises ne courent pas les rues. Mais quand l’une d’entre elles pointe le bout de son nez, on n’est guère déçu du voyage. A défaut d’apporter quelque chose de neuf au genre, The Datsuns ont parfaitement assimilé ce qui faisait tourner l’hémisphère rock dans les seventies.

Après un premier album incandescent, les Datsuns rempilent pour la seconde fois, décidés à se montrer fidèles à leurs trois principes fondateurs : du rock’n roll, encore du rock’n roll, toujours du rock’n roll. Sous la houlette inspirée du producteur John Paul Jones, ex bassiste de Led Zeppelin, The Datsuns accouchent d’un album furieux et détonnant, où l’utilisation des claviers ne parvient pas à masquer le fait que ce sont les guitares rugissantes qui mènent la danse. On nage en plein cœur des années 70, avec des clins d’œil permanents aux Stooges et à AC/DC, quelques fortes effluves ZZ Top-esques et zeppeliniennes, et quelques éruptions metal à la Motörhead. Même au niveau du contenu, on retrouve les habituelles descriptions jouissives de la vie en tournée, gnole et groupies comprises, fossiles d’une heureuse époque où le rock’n roll n’avait rien à dire sur l’humanité et se trouvait fort satisfait de cet état de fait. Bref, du garage-rock constellé de taches de punk et de boogie du meilleur effet, avec un chanteur salace et détraqué comme on les aime.

Quelques pistes moins emportées, comme l’énergique balade What I’ve lost aux contours psychédéliques, un sautillant Hong Kong fury ou le plus complexe I got no words révèlent déjà une formation consciente que son avenir passera par une certaine évolution, quitte à édulcorer la brutalité jouissive de ses origines.

Outta sight/outta mind est peut être un rien moins incisif que le premier opus, mais dans l’ensemble de la scène en The, les Datsuns s’imposent comme un groupe de premier plan, à mille lieues de la mollesse des Strokes ou de l’absence d’imagination des Vines. Intemporelle et savamment relevée, la musique des Datsuns pourrait bien être le remède miracle contre l’ennui, la fatigue ou tout simplement la grisaille rock ambiante.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 7 contribution(s) au forum.

The Datsuns : "Outta sight/outta mind"
(1/4) 3 décembre 2016
The Datsuns : "Outta sight/outta mind"
(2/4) 1er mai 2009, par Jim Talminore
The Datsuns : "Outta sight/outta mind"
(3/4) 28 avril 2006, par Koma
> The Datsuns : "Outta sight/outta mind"
(4/4) 25 juillet 2004, par Kao




The Datsuns : "Outta sight/outta mind"

3 décembre 2016 [retour au début des forums]

The group has never failed their fans in this wonderful album. - Morgan Exteriors

[Répondre à ce message]

The Datsuns : "Outta sight/outta mind"

1er mai 2009, par Jim Talminore [retour au début des forums]

La mollesse des Strokes ? Je vous trouve un peu dur. Des morceaux comme "Reptilia", "Take it or Leave it" ou encore "Last Night" sont loins d’être mous...

[Répondre à ce message]

The Datsuns : "Outta sight/outta mind"

28 avril 2006, par Koma [retour au début des forums]

Les Vines sans imagination ?

Tssss, qu’est ce qu’il faut pas entendre...

[Répondre à ce message]

> The Datsuns : "Outta sight/outta mind"

25 juillet 2004, par Kao [retour au début des forums]

Bon sang mais il y en a encore combien de ces groupes en "The" ??? Je suis sûre qu’en regardant bien sous ma poubelle je devrais en trouver un ! Alors OK vous me direz "on s’en tape de leur nom du moment qu’ils font de la bonne musique", certes certes ... la musique justement, parlons-en ! "C’est super on dirait Led Zep/Queen/Genesis ...", voilà donc la nouvelle vague révolutionnaire après les néo-Beatles des années 90 et les néo-Bowie/Bono de l’an 2000 (oui, c’est bien Molko que je vise) . Je sais bien que les vagues musicales ne sont qu’un éternellement recommencement, et que c’est (peut-être) une bonne chose que le rock revienne sur le devant de la scène, mais franchement on va pas non plus s’extasier chaque fois qu’un merdeux de 20 ans prend une guitare et rejoue la musique de papa ! Bien sûr personne ne crée ex-nihilo, mais entre inspiration et "pompage" à la limite du sample, la frontière me semble de plus en plus mince . Et après on s’étonne de trouver des jeunes de 20 ans voir moins aux concerts de Pete Gab ou de Bowie ...

Ceci dit je ne vise pas ce groupe en particulier, c’est juste une constatation générale ... et en écrivant ceci je ne peux pas m’empêcher de repenser au début d’un clip des insupportables Sum41 où leur producteur proposait au groupe de se faire rebaptiser "The Sums" ...

[Répondre à ce message]

    > The Datsuns : "Outta sight/outta mind"

    26 juillet 2004 [retour au début des forums]


    tous ces groupes n’ont strictement aucun intérêt, si ce n’est qu’on puisse aller les voir sur scène, contrairement à leurs illustres ancêtres (heureusement certains sont toujours là).
    si on veut écouter du bon rock chez soi c’est clair qu’il faut chercher dans ce qu’il se faisait dans les années 60 et 70 et quelques exceptions notables par après. il y a eu tellement de groupes géniaux à cette époque là qu’une vie entière ne suffirait pas à tous les découvrir. soyons heureux !

    [Répondre à ce message]

      > The Datsuns : "Outta sight/outta mind"

      26 juillet 2004, par Kao [retour au début des forums]


      A ce moment-là je préfère encore de franches initiatives comme celle de "Musical Box" qui reprend Genesis de A à Z, voir même, à la limite, "The Darkness" qui a le mérite de ne pas vainement chercher à se démarquer de ses illustres prédecesseurs ...

      [Répondre à ce message]

        > The Datsuns : "Outta sight/outta mind"

        22 août 2004, par J’on [retour au début des forums]


        Qu’est-ce que je ris en vous lisant tous : d’un coté de pop-rock il y a les "jeunes" qui critique les "groupes à papa" et d’un autre, ceux qui disent :" actuellement on ne fait que de la copie, alors restons chez nous à écouter nos bons vieux 33 tours". Ce n’est pas parce qu’un groupe s’inspire d’un plus vieux groupe qu’il est forcément mauvais, nul ou "une pâle copie de...
        Enfin, ce n’est pas parce qu’un groupe est un The qu’il va forcement s’apparenter à cette mouvance Rock hargneux. Comme le dit l’adage : L’habit ne fait pas le moine !!!

        PS : J’ai vu Datsuns en concert au pukkel en 2004, et je peux dire que c’était terrible, un de mes meilleurs concert de l’année !

        [Répondre à ce message]