Pop-Rock.com



Two Lone Swordsmen : "From the double gone chapel"
Plus eighties, tu meurs !

vendredi 23 juillet 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
John Wayne Shot Me : "The purple hearted youth club"
Malibu Stacy : "G"
Carpark North : "All things to all people"
Laurent Garnier : "Tales of a kleptomaniac"
Broadcast : "Tender Buttons"
Dÿlan : "Dÿland"
Phillip Boa & The Voodooclub : "Decadence & Isolation"
The Rasmus : "Dead letters"
Mass Hysteria : "Mass Hysteria"
Liars :"They were wrong so we drowned"


Vous aimez New Order, The Cure, Sisters of Mercy, Bauhaus, Joy Division et Death In Vegas ? Vous aimerez alors aussi le duo qui se cache derrière Two Lone Swordsmen.

Andrew Weatherall et Keith Tenniswood sont clairs dans leurs intentions : "What the fuck are they up to now ?" est la question qu’ils aimeraient que vous vous posiez à l’écoute de leur galette fraîchement sortie. Le premier, est connu d’abord comme un des grands noms de l’acid-techno, ensuite pour avoir mixé Primal Scream, Happy Mondays ou New Order. Il est connu également pour ses Sabres of Paradise ou ses Two Lone Swordsmen, projets éminemment techno(ïdes). Aujourd’hui, il débarque là où on ne l’attendait point. En effet, les deux précédentes galettes de nos deux hurluberlus étaient plutôt planantes et, en tout cas, bien dans la veine de ce que le label Warp Records, abritant entre autres Aphex Twin ou Squarepusher, est habitué à promouvoir dans sa niche techno alternative. Le deuxième tireur d’épée, Keith Tenniwood, est connu pour avoir collaboré avec des groupes tels que The Aloof, Red Snapper ou encore avec le DJ David Holmes. Enfin, en un mot comme en cent, on ne leur la fait pas à eux.

Ici, les deux gaillards ont eu la riche idée -et sont arrivés à convaincre Warp de les suivre (ça ne devait pas être difficile)- d’enregistrer un disque de rock qui fera frémir les fans de Joy Division, The Cure, New Order et des Sisters of Mercy, sans oublier Bauhaus, excusez du peu, le tout avec toujours une petite pincée de dub. Pour se faire, Andrew Weatherall s’est mis au chant et Tenniswood joue de la basse et de la guitare. Ils se sont offerts les services de batteurs ayant officié pour Killing Joke ou Jah Wobble. Le résultat ne pouvait qu’être épatant. Il l’est.

Alors, pour nous convaincre, Punches and Knives replonge dans les Sisters et on est heur-reux. La voix d’Andrew semble vraiment singer celle de l’autre Andrew, l’original (Eldritch). Sur The Valve, c’est The Cure période Pornography qui vient se planter là, comme si de rien, et il n’y a rien d’autre à faire à part apprécier la six cordes et le synthétiseur issus d’une époque révolue pour Cure, mais qui revit intensément ici. La fin du titre réserve même des petits bruitages qui vous rappelleront d’autres souvenirs, du type de Lovecats

Joy Division et New Order semblent quant à eux être partout, tels des fantômes ou des anges gardiens venus prêter main forte à Andrew. Ce dernier ne chante pas sur tous les morceaux, loin de là, et on pourrait étiqueter l’album d’instrumental tant les titres chantés ne sont pas légion. Dans Kamanda’s Response, c’est Ian Curtis qui semble avoir ressuscité. On pense à un Leonard Cohen plus rock aussi.

Enfin, vu qu’on ne se refait pas entièrement non plus, des titres comme Sick when we kiss semblent plutôt lorgner vers la dub, avec une basse hypnotique très puissante. A l’instar de Taste of your flames qui fait penser à ces disques que l’on passe aux concerts en attente d’un artiste, et dont la basse semble rendre le suspense de plus en plus intenable…

Pour tenter de donner une dernière idée de ce à quoi ressemble Two Lone Swordmen, sachez que je l’ai classé à côté de Death In Vegas. A bon entendeur, salut !



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Two Lone Swordsmen : "From the double gone chapel"
(1/2) 17 novembre 2016
Two Lone Swordsmen : "From the double gone chapel"
(2/2) 1er mars 2006, par ALEVIN




Two Lone Swordsmen : "From the double gone chapel"

17 novembre 2016 [retour au début des forums]

THis band has some good music to offer to their fans. - Dr. Thomas G. Devlin

[Répondre à ce message]

Two Lone Swordsmen : "From the double gone chapel"

1er mars 2006, par ALEVIN [retour au début des forums]

Pas une seule critique....soit les lecteurs de Pop Rock ne connaissent pas ce groupe :(
soit ils n’ont rien à redire !
Album absolument GENIAL mais restera à tout jamais inconnu.....

[Répondre à ce message]

    Two Lone Swordsmen : "From the double gone chapel"

    1er mars 2006, par lkj [retour au début des forums]


    Tiens ils avaient chroniqués Two lone swordsmen chez pop-rock.
    Pas mal, pas mal malgré un gros manque de personnalité dans la production (à mon goût).

    [Répondre à ce message]

      Two Lone Swordsmen : "From the double gone chapel"

      2 mars 2006, par ALEVIN [retour au début des forums]


      Manque de personnalité....dans la production laisse moi rire, les deux lascars ont trainé leurs pénates depuis plus de 20 ans dans les studios et les clubs avec leur musique electro, je crois qu’ils connaissent mieux que quiquonque la prod !
      Cet album est simplement GENIAL, pas touche !
      Même s’il revisite (à sa manière) les années 80, je le trouve bien poisseux et l’ambiance "froide" excelle sur chaque morceau, je dis donc chapeau à Andy Weaterhall

      [Répondre à ce message]