Pop-Rock.com



Wax Tailor : "In the mood for life"
Vous reprendrez bien un peu d’Air Wick ?

mercredi 25 août 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Menomena : "Friend and foe"
Blackmore’s Night : "The secret voyage"
Riverside : "Rapid eye movement"
Immune : "Sound Inside"
Viva Las Vegas : "2"
The Wave Pictures : "Instant coffee baby"
The Kooks : "Inside in/Inside out"
Nine Inch Nails : "The slip"
Einstürzende Neubauten : "Alles wieder offen"
Om : "Pilgrimage"


Je traine parfois sur des webzines appartenant à la - toute petite - concurrence de Pop-Rock.com et j’en ressors assez déprimé. A part les habituelles chroniques, combien d’éditoriaux, de messages virulents se lamentant du désert musical actuel, un désert où seuls vivent quelques pathétiques cloportes vomis par les sables et qui, comble de malheur, s’incrustent tout en se faisant admirer le cul par un public lobotomisé. Pas de listes à faire, pas de conclusion, pas de « c’est la faute aux majors », à Internet, au grand déclin universel. Coupables, victimes et bourreaux du son sont de la même planète, reluquez vos étagères pour vous en convaincre.

Le sentiment général est que nous vivons une sale époque, perdus que nous sommes dans un monde qui va trop vite pour nos capacités de petits êtres humains, qui nous fait agir contre nos propres désirs et nous fait bouffer dans des gamelles qui jamais ne se vident. Bienvenue dans un lieu où la pensée libre choque contre des impératifs économiques qui ne sauraient être dérangés par quelques visions distinctes. Z’avez pas encore fini votre gamelle ?

Pourquoi je vous gonfle avec mes atermoiements d’antimondialiste, moi ? Peut-être par agacement, voilà quelques temps que je ne trouve rien de bon à me mettre dans les oreilles, je m’ennuie à écouter des vieux albums de metal tous plus semblables les uns que les autres, je suis atterré devant les clowns minables qui gèrent aujourd’hui le business du rap, la nouvelle chanson française m’a tellement gonflé que j’en suis retourné à la vieille, mettez-vous Jean Ferrat puis Bénabar ensuite… Ca fait mal je sais.
Je n’irais pas vous chialer ma haine devant le succès incompréhensible de Lady Gaga, de cette fournée de poufs vulgaires chantant toutes sur le même air des horreurs de dance et de soupe. Tant pis je l’ai dit, mais je ne me sens pas mieux ensuite.

En tant que simple auditeur, on se sent fatigué par tant de médiocrité, tant de redite, on aspire à autre chose, mais à quoi ? Pire encore, en tant que chroniqueur, soit un banal gugusse trop nul pour être lui-même musicien qui se venge en tapant sur ses idoles d’hier (je me garde ma définition pour moi, hein), le contexte est encore plus insupportable. Car non content de devoir se taper les dernières nouveautés avec un doigt dans la bouche, il faut ensuite qu’il en dise quelque chose. Drame, que voulez-vous dire devant ce qui vous semble un néant ?

En ce cas, on laisse tomber, et on se remet à causer de vieilleries qui furent en leur temps des révolutions, des révélations et souvent des sources d’inspiration (aarghll !) pour les médiocres d’aujourd’hui. La déprime en travers des ratiches, vous ne voulez plus rien entendre, vous laissez tomber. Pour sortir de cette crise de conscience musicale, peu de solutions s’offrent à vous, mais la plus efficace reste de pallier l’odeur de bouse par un puissant désodorisant. Ça vous change d’atmosphère et si ça marche pour mes chiottes, ça fonctionnera bien pour mes oreilles que d’aucuns semblent comparer à des poubelles.

Le déo du jour serait Wax Tailor parfumé au In the mood for life. Et directement se perce le brouillard de pollution au dessus de ma tête, disparaissent les vapeurs de la ville (City vapors) dans un grand élan mélancolique et dramatiquement beau. Un trip qui fait pop, qui fait hop, qui fait du bien en somme au milieu d’une imaginaire chasse aux dragons (Dragons chasers). La musique de Wax Taylor n’est pas des plus drôles, le climat est propice au brouillard, aux univers urbains lourds et moroses. Tailor y pallie à sa manière, sortant de sa poche la délicate voix de Charlotte Savary qui supplante la lourdeur du temps (To dry up).

Speech Defect se charge d’apporter les rythmes du rap et de la rue sur le très rythmé B-Boy on Wax, mais sans virulence, tout en apport de flûtes et de gros saxophone enroué. On sent le Wax tout aussi peiné que nous-mêmes, augmentant le spleen de violons et de samples inquiétants, ne laissant que peu de place au rire, tant dans sa musique que dans les nombreux interludes d’ambiances urbaines et bruyantes. Et quand bien même il tente d’alléger le propos avec Leave it et sa soul mêlée de Beach Boys, on n’en retient qu’une éclaircie dans le brouillard, charmante mais si fugace. Car pour le reste, pas de pitié à espérer (No pity), encore moins d’attendrissements, nous sommes mal barrés dans nos grosses villes au décor de béton et aux bruits horribles.
Tout en forçant le trait, Wax Tailor se fend de compositions simplement belles, rappelant les premières heures de Goldfrapp et de Morcheeba, Charlotte Savary tient le pavé accompagné de superbes voix noires, envoutantes.

L’espoir d’un ailleurs plus vert, plus lumineux, c’est avec Greenfields qu’on nous le laisse entrevoir, mais avec un ton si plein de mélancolie, un piano si sourd que l’espoir se fait simple rêve, inaccessible. A s’injecter ce disque par intraveineuse directement dans la grosse veine, on ressent comme un soulagement mêlé de bête nostalgie, un curieux état qui annihile la douleur et fait espérer de plus beaux moments. Il y a décidément la musique qui peine, puis celle, Ô combien précieuse, qui soigne. Je ne vous ferai pas l’affront de vous indiquer où caser In the mood for life.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 19 contribution(s) au forum.

Wax Tailor : "In the mood for life"
(1/4) 26 août 2010, par Tommy
Wax Tailor : "In the mood for life"
(2/4) 26 août 2010, par kozmik
Wax Tailor : "In the mood for life"
(3/4) 25 août 2010, par 2deNeurone
Wax Tailor : "In the mood for life"
(4/4) 25 août 2010




Wax Tailor : "In the mood for life"

26 août 2010, par Tommy [retour au début des forums]

Sans être sûr que cela peut plaire à l’auteur de cette review, je conseillerais Tipper, Camera Obscura, Beach House, The Tiny et heu, c’est à peu près tout ce que je trouve comme "nouveaux" artistes intéressants (le "nouveau" parce que chez ceux-là aussi, ce n’est jamais que du recyclage, mais comment l’éviter de nos jours ? AU moins, certains le font avec talent, c’est déjà ça)

Hors sujet (quoique) : comment se fait-il que personne ici n’ait jamais chroniqué l’un ou l’autre disque des Descendents, Legendary Pink Dots, l’Altra, Go-Betweens, Carter USM, Nits, Slowdive, Refused, God Machine ?

Evidemment tou ça est vieux aussi, voire enterré :)

[Répondre à ce message]

    Wax Tailor : "In the mood for life"

    26 août 2010, par Walter B. [retour au début des forums]


    Pour les autres je ne sais pas mais les Nits et les Pink Dots sont encore en activité.

    Et pour avoir vu Ka-Spell et ses petits camarades en concert cette année au Klub, je peux te dire qu’ils sont loin du cardiogramme plat ! Un des meilleurs concerts à quoi j’ai pu assister, à vrai dire.

    ...

    (Ceci-dit, douce ironie de ton propos à part, c’est vrai que j’avais oublié une partie de ces noms moi-même, Carter, Slowdive... Des gens que j’aimais bien à l’époque, tout ça !)

    ...

    M’rappelle que du Pink Dots, je dois en parler plus en détail ailleurs, tiens. C’est malin.

    [Répondre à ce message]

      Wax Tailor : "In the mood for life"

      26 août 2010, par Walter B. [retour au début des forums]


      (*que DES Pink Dots*, disais-je...).

      [Répondre à ce message]

      Wax Tailor : "In the mood for life"

      26 août 2010, par Tommy [retour au début des forums]


      C’était au Bota je suppose ? J’y étais aussi, et en effet, ce fut un grand moment ! Comme chaque fois, d’ailleurs ... Jamais été déçu par une de leur prestation, même si elles se ressemblent souvent il faut le dire (au moins la dernière fois y a-t-il eu du changement du fait des deux membres qui avaient quitté le navire) ...

      Quant aux Nits, je ne les supporte plus trop aujourd’hui, leurs dernières productions et concerts me feraient presque dire qu’ils sont devenus un groupe de vieux pour les vieux :( Mais de leurs débuts punk minimalistes jusqu’à la fin des années 90, que de merveilles !

      [Répondre à ce message]

        Wax Tailor : "In the mood for life"

        26 août 2010, par Tommy [retour au début des forums]


        Ah au Klub, désolé j’avais loupé une ligne ... Bref, au Bota c’était grandiose également !

        [Répondre à ce message]

        Wax Tailor : "In the mood for life"

        26 août 2010, par Walter B. [retour au début des forums]


        Eh eh, non, les Pink Dots, c’était au Klub, à Paris. Un lieu très petit et donc pour le coup bondé, avec un public étonnamment brassé (des petites Goths Punks en doc et tête rasée sur les côtés -pas la version émo à frange, donc- à ce mec d’une cinquantaine d’année bien tassées, visiblement sous trip ou champi, qui fixait tout le monde tour à tour, comme si la musique sourdait en couleur des spectateurs autant que de la scène...).

        Un moment complètement en ascension, de fait, euphorique, ivre (perso j’avais rien pris, pourtant), chaleureux, précieux. Le timbre de l’Edward -tout abîmé que soit le gars-, toujours aussi étrange, ambiguë, fascinante. Le sax qui se baignait dans le public, avec le pavillon de son instrument qui s’éclairait à chaque note jouée...

        Quant aux Nits, jamais vus sur scène par contre. mais j’aime bien aussi "Les Nuits", ou "Wool", leur côté boisé, folk de chambre, même si j’ai tendance à trouver ces albums un peu long, souvent. Après, sur que leurs débuts avaient un autre mordant !

        Ceci-dit je ne suis moi-même pas si jeune, ceci expliquant peut-être en partie cela.

        (Bien qu’en fait non, pas vraiment...).

        [Répondre à ce message]

Wax Tailor : "In the mood for life"

26 août 2010, par kozmik [retour au début des forums]

Si tu veux écouter du rock pétaradant tu te rends sur le MySpace de The Morlocks. Le disque "The Morlocks plays Chess" qui sortira le 1er Sept sur le déja cultissime label parisien Fargo reprends 12 pépites du label Chess interprétées façon pied-au-planchers par ce groupe de garage rock US.

Du neuf avec du vieux.

[Répondre à ce message]

Wax Tailor : "In the mood for life"

25 août 2010, par 2deNeurone [retour au début des forums]

Bien belle chronique ...

A force de la remuer la merde, on chronique de la merde ???

[Répondre à ce message]

    Wax Tailor : "In the mood for life"

    25 août 2010, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


    Ah mon bon m’sieur, faut dire aussi qu’il y a la merde ET la merde, faut pas confondre hein.

    Mais à quel excrément vous référez-vous en particulier ?

    [Répondre à ce message]

      Wax Tailor : "In the mood for life"

      25 août 2010, par 2deNeurone [retour au début des forums]


      excrément de ce genre ci : Hole : "Nobody’s daughter"
      ou encore ... ce genre là , Ringo Starr : "Y Not"
      voir, dans une moindre mesure , ça Goldfrapp : "Head first"
      mais je suis peut-être trop ’nostalgique’ de cette époque où des chroniqueurs sortaient un truc de sous les fagots, une découverte, voire une tuerie ...
      allléee ... mouillez votre maillot, sortez des sentiers battus ! soyez couillu , proposez du Matthew Dear, du Black Angels ... même du mauvais BRMC (en deuil) ou de l’inclassable Brian Jonestown Massacre si vous voulez.
      Ok, je sors ...

      [Répondre à ce message]

        Wax Tailor : "In the mood for life"

        25 août 2010, par Air Wick [retour au début des forums]


        De quels anciens chroniqueurs parles-tu ? Sauf erreur, quasi aucun des groupes que tu cites n’a jamais été chroniqué ici...

        [Répondre à ce message]

          Wax Tailor : "In the mood for life"

          25 août 2010, par 2deNeurone [retour au début des forums]


          d’où mon désarroi ... je n’ai jamais dis que ce que je site a été chroniqué, je fantasme sur de possibles chroniques ...

          on a pu découvrir ici, en son temps ... ce genre de choses ; _ !!! : "Louden up now" , All The Saints : "Fire On Corridor X",ou ça ...Blackmail : "Aerial view".

          [Répondre à ce message]

            Wax Tailor : "In the mood for life"

            25 août 2010, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


            Ben voila, tu viens d’en parler, ce qui permet à des chroniqueurs de s’y intéresser, d’en écouter et, le cas échéant d’en faire une chronique.

            D’où l’intérêt des commentaires constructifs.

            [Répondre à ce message]

              Wax Tailor : "In the mood for life"

              31 août 2010, par Jenlain [retour au début des forums]


              Pourriez-vous chroniquer le nouvel album des Eighties Matchbox B Line Disaster ? Il s’appelle Blood And Fire et j’aimerais bien avoir votre point de vue dessus.

              [Répondre à ce message]

Wax Tailor : "In the mood for life"

25 août 2010 [retour au début des forums]

Mon cher Vincent, vous êtes trop nostalgique ! Cherchez bien et vous trouverez sûrement au rayon "nouveautés 2010", quelques perles rares.

Bien à vous,
Elizabeth.

[Répondre à ce message]